Alimentation

Donner envie à son enfant de manger

11 mai 2017
Donner envie à son enfant de manger

Que peut-on faire quand un enfant refuse de manger ? C’est la grande question que je me suis posée très longtemps pour ma fille ainée. J’aurais aimé essayer plus tôt quelques astuces simples pour lui donner envie de manger. C’est d’ailleurs elle qui m’a demandée d’écrire un article à ce sujet ! Si c’est compliqué chez vous aussi, rien n’est perdu et il n’est jamais trop tard pour tenter de renverser la tendance. 

Place maintenant aux 8 idées que nous avons validées 😉 :

1. Garder son calme et ne pas insister

Facile à dire mais pas toujours facile à faire. Les choses se compliquent généralement vers l’âge de deux ans et parfois bien avant. Quand le moment du repas est sur le point de tourner à la cata, la meilleure attitude à adopter est sans doute de ne pas avoir l’air contrarié(e) et de passer à autre chose. Cela ne veut pas dire qu’on baisse les bras alors on n’hésite pas à reproposer la même chose une autre fois (voire plusieurs fois) et éventuellement sous une autre forme.

2. Emmener son enfant au marché

Et pas au supermarché où il risque surtout d’être intéressé par le rayon des sucreries. Le but est d’éveiller sa curiosité en lui montrant et nommant les différentes sortes de fruits et légumes par exemple. C’est l’occasion d’échanger et de lui demander ce qu’il aimerait bien goûter et éventuellement cuisiner etc…

3. Le faire participer en cuisine

C’est l’étape numéro deux. Si il n’a pas envie de vous aider à cuisiner, encore une fois, on ne force pas et on lui propose de rester avec nous pour regarder et discuter. Je crois que la préparation du repas et un bon moment pour éveiller encore une fois sa curiosité.

4. Soigner la présentation

Je pense qu’il ne vaut mieux pas chercher à cacher les légumes ou les aliments qui posent problème car l’enfant qui s’en aperçoit peut se sentir « trahi » et être ensuite encore plus méfiant face à son assiette. Toutefois, l’aspect visuel compte beaucoup pour un enfant et encore plus pour un enfant difficile donc il faut essayer de soigner la présentation. Au quotidien, on essaye par exemple de rendre les fruits et légumes plus appétissants en les coupant tout petits ou en fin carpaccio. Les jours où on a le temps, on peut imaginer des formes rigolotes.

5. Laisser le choix entre deux propositions (mais pas plus )

Les enfants aiment avoir le choix et deux propositions suffisent pour ne pas se sentir contraint. Alors ce soir, carottes ou épinards ?

6. Préparer une petite assiette

Moins décourageant tout simplement ! On peut aussi tenter de mettre des toutes petites quantités de différents aliments dans un bac à glaçons en alternant les formes et les couleurs. Très chouette visuellement. Et surtout, on oublie pas de mettre au moins un aliment aimé dans la petite assiette sinon c’est peine perdue.

7. Penser aux soupes

Et oui cela peut paraître étrange mais la soupe peut être très bien acceptée. Bon on ne va pas se mentir, elle le sera d’autant plus si elle est finement mixée et accompagnée de gruyère et/ou croutons par exemple. D’autres préféreront les purées ou les jus. On tente tout !

8. Jouer à « faire trempette »

Les enfants adorent manger avec les doigts. Vive le houmous et autres petites sauces (à base de yaourt par ex.) pour les légumes crus (ou à la vapeur ou même en frites) coupés en bâtonnets. Pour les fruits, on peut proposer de temps en temps de les tremper dans du chocolat noir fondu.

Si vous avez d’autres bonnes idées, n’hésitez pas à les partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *